architecte designer




LEJEUNE A VERSAILLES / Louis François Lejeune, Général et Peintre / 2012


Les salles d'Afrique et de Crimée, avec leurs murs simplement couverts d'un badigeon rouge sang laissé apparent à la suite du déplacement des peintures monumentales qui y prenaient place, sont d'une grande beauté. Les traces aléatoires du badigeon, les reprises de plâtre, les imperfections naturelles habituellement dissimulées contrastant avec les corniches richement ornementées apportent une vigueur et un souffle en adéquation avec le propos des conquêtes napoléoniennes. La scénographie est l'occasion d'un dialogue entre une installation éphémère et le décor existant : une occasion de dévoiler au visiteur l'envers du décor. Le sujet de l'exposition traitant d'un artiste du XIXème siècle rendait cette confrontation possible. L'architecture du vestibule de la galerie de Pierre Haute a aussi pu être remise en valeur par le démontage des structures provisoires qui restaient en place depuis ,de nombreuses années. Ainsi les voûtes de pierre ont pu être restaurées et à nouveau offertes au regard.
Les cimaises sont traitées soit en peinture vert amande, soit en panneau de bois acajou, en évocation aux décors de l'Empire.
La salle de projection est traitée par un décor en trompe l'oeil qui rappelle la tente de la salle dee conseil du château de Malmaison.
Le souhait du Commissaire de créer un panorama offrant une vision à 360° pour une plomgée dans la bataille des Pyramides a été l'occasion de la création d'un dispositif monumental au centre du parcours.